Au revoir Philippe Breitenbucher …

Bonjour à vous fidèles supporters.

C’est avec beaucoup d’émotion que je m’adresse à vous aujourd’hui, car après 26 saisons à la tête de l’équipe 1ère de la SIG, j’ai décidé de prendre un peu de recul.

Afin d’assurer une transition sereine, je resterai au contact du groupe dans un rôle qui reste encore à définir, mais je n’entraînerai plus l’équipe.

Après cette magnifique décennie en ligue 2, il faut une énergie nouvelle et un discours nouveau afin d’exploiter au mieux les forces en présence pour revenir plus fort à ce 2è niveau français si exigeant, avant qui sait ,de peut-être pouvoir ambitionner plus haut un jour.

En tout cas le potentiel existe, notre formation est au top et reconnue de tous, le club se structure du mieux possible avec les moyens qui sont les siens, et la promesse d’une nouvelle salle augure un futur radieux.

Quand je me retourne, je me rends compte du chemin parcouru pour ce club que rien ne prédestinait au basket féminin.

4 montées, 3 finales de Trophée coupe de France (dont une gagnée), un final four de ligue 2, un titre de champion de France NF2 et un beau paquet de coupe du Crédit Mutuel (7 je crois). Sans oublier la mise en place d’une structure de haut niveau permettant aux jeunes d’évoluer en championnat de France dès minines et ce jusqu’à séniores sans être obligé d’aller à l’autre bout de la France pour exercer leur passion .

Je voudrais tous vous remercier pour votre soutien et votre fidélité. J’ai adoré voir la salle pleine et vibrante les soirs de matchs.

Un grand merci aussi à tous mes présidents qui m’ont toujours fait confiance et qui m’ont permis de travailler dans la sérénité (et ça, ça n’a pas de prix), tous mes assistants pour leur dévouement, leur fidélité, leur complicité, mon staff pour leur compétence, ma famille et mes parents qui auront été mes premiers supporters.

Pour finir un énorme merci à toutes mes joueuses passées ou présentes, dont une très grande partie aura su rester fidèle au club et aux valeurs qui y sont véhiculées.

Une page se ferme, une autre s’ouvre, de nouvelles ambitions naissent. La SIG a de beaux jours devant elle, j’en suis sûr et j’en serai le 1er supporter.

Allez la SIG.

Philippe Breitenbucher.

Commentaires fermés